Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Comment ?

  • : Invitation au voyage
  • Invitation au voyage
  • : Blog d'un ancien voyageur installé à Valparaiso depuis 10 ans, au Chili, a voyagé aussi en Cargo. Résultat : textes en tout genre, carnet de voyage, photo, réflexions et même un peu de poésie dans ce monde de brutes.
  • Contact

POURQUOI ?

Ce BLOG,
pour partager
les émotions du voyage,
les envies d'ailleurs,

les besoins d'autre chose.
Vous offrir 
le désir de partir,
de voyager,
de vous sauver.

2016 est une belle année

ce BLOG renaît

ENFIN !!!!

Infotographidée de la semaine

 100 1144

Clic pour en savoir plus !

10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 16:55

Faut-il se réjouir que la France vende des avions Rafales à des pays "amis", 
comme le sont l'Egypte, l'Inde et le Quatar ?

 

 

Motifs de réjouissance ?

Faut-il se réjouir de voir Marine tuer le père, sans trop savoir ce qu'elle ferait de la mère(patrie) ?

Motifs de réjouissance ?

Faut-il se réjouir de la victoire de Cameron qui ouvre les portes à l'eurosceptisme britanique, comme on ouvrirait la boîte de Pandore ?

Motifs de réjouissance ?

Faut-il se réjouir de voir un patron chinois offir un week-end sur la côte d'azur à 6400 de ses employés ?

Motifs de réjouissance ?

Faut-il se réjouir que Paris veuille (une nouvelle fois) accueillir (une nouvelle fois) les Jeux Olympiques ?

Motifs de réjouissance ?

Quelqu'un, de ce côté-ci du monde virtuel, a-t-il un motif de réjouissance un petit peu plus comode ?

Repost 0
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 13:46

Putain 10 ans, ce Blog a 10 ans...

Ce qui signifie que j'ai décidé d'aller voir ailleurs y'a 10 ans !

Faut-il que je ranime de blog pour cela ?

Les avions qui tombent, les guerres de religions, l'impérialisme nordaméricain, le Chili qui grimpe et la France qui chute, les Le Pen, le Quatar, Valparaiso, le voyage, les voyages, le vin, les vins, l'argent roi et Apple qui nous prend pour des poires, le foot roi et les livres qui nous sauvent, la femme, les femmes, le vie quoi !

Dix années de blog, à l'échelle d'Internet, c'est un siècle.

Le dinosaure vous salue bien !

PS : si vous voulez que ce blog reprenne un troisième souffle pour ses dix ans, dites-le en commentaire.

Repost 0
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 17:21

Titre provocateur, puisque la provocation semble être la seule arme qui reste valide dans un monde où l'argent décide de tout, y compris des idées et de la morale.

Un projet d'extension portuaire met en péril la beauté patrimoniale et culturelle de Valparaiso, parce qu'au Paradis de la concession qu'est le Chili, une entreprise espagnole a remporté le gâteau et peut, tout à son aise, construire quais, installer grues et envahir la baie aux pieds des collines les plus belles et les plus intéressantes, pour faire du fric, du fric du fric.

Alain de Valpo l'a très bien écrit ici :

http://blogs.mediapart.fr/blog/alain-devalpo/200215/valparaiso-face-au-pire-tsunami-de-son-histoire

Par manque de régulation institutionelle, le Chili depuis toujours se laisse grignoter par le désir d'argent d'entreprise internationales toujours plus gourmandes. L'eau, l'énergie, les transports publics, les autoroutes, les aéroports, tout vie sous le joug de la concession, au grand dam des usagers et à la grande joie des actionnaires qui se dorent la pilule à Miami ou Courchevel.

Mais sert-il à quelque chose de vouloir sauver autre chose ?

Valparaiso vaut-il la peine ?

Et d'abord, que veut-on sauver ?

Il s'agirait, je pense, d'abord de savoir dans quel monde nous voudrons vivre demain.

Toujours plus grand, plus vite, plus fort... Il faudra bien que cela cesse un jour, cette expansionnisme économique. 

Mais qui propose une alternative, un frein, une autre conception de la vie humaine... ?

Personne, semble-t-il.

Alors, il reste la provocation, c'est à dire la réaction exagérée en réponse à quelque chose d'rritant, d'insupportable et contre lequel on se sent désarmé.

Car les armes sont dans les mains des autres, de ceux d'en face, de ceux qui n'hésitent pas à tuer, y compris pour une caricature, pour une dessin, pour une blague.

Et pourquoi ne pas avoir massacré les Grosses Têtes tant qu'on y est ? Car le monde est fou à lier, une mauvaise blague deviendrait plus dangereuse qu'une bombe humaine ?

Surtout, surtout, résister au réflexe de vouloir répondre par la morale, par la loi, par la censure ou par quelque normatisme que ce soit.

Le monde est de plus en plus violent, parce que la violence aussi est aux mains de ceux qui ont l'argent et le pouvoir et qui en veulent davantage : marchands d'armes, de systèmes de sécurités, de mercenaires, de pétroles, de diamants, de femmes, d'enfants, de drogues et de plaisirs faciles. Et ils manipulent jusqu'à nos mentalités.

La provocation permet aussi, assez facilement et à moindre coût, de mesurer la réponse de l'autre. Si cette dernière est disproportionnée, exagérée et violente, elle montre alors toute sa terrifiante nature. Celle du pouvoir sans concession, sans éthique, sans humanité. Elle montre qu'il faut chercher une autre voie pour la combattre.

Que pourrions-nous donc sauver avant de sauver Valparaiso ?

Déjà Valparaiso s'est construite et développée durant la belle épòque de la colonisation espagnole, puis du commerce maritime anglais, de l'exploitation des mines de nitrate, puis de cuivre. Bizness is bizness.

Espagnols, Allemands, Anglais, Francais, Croates... Ils ont tous contribué à son essor.

A l'instar d'un Marseille, Hambourg ou San Francisco, entre voyages et chercheurs d'or, entre pirates et trafics en tout genre, Valparaiso est avant tout un port, une porte ouverte sur le monde.

Mais aujourd'hui, les ports industriels, automatisés, déshumanisés, sont coupés des villes dont ils étaient à la fois des excroissance et des matrices, pour devenir de simple sites industriels, sales et bruyant dont l'activité économique n'enrichit plus les habitants sinons d'anonymes et lointains actionnaires.

Une simple nuisance, un parasite.

Reste l'Histoire, le patrimoine construits avec le temps, la nostalgie.

Mais les Institutions chiliennes, n'ont tujours pas acquis cette culture offensive de la défense de ces valeurs, cédant par concessions sonnantes et trébuchantes le territoire à ceux qui savent négocier et prospérer.

Et vogue la galère !

Repost 0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 16:06

Et pourquoi n'existe-t-il pas un Prix Nobel du Mensonge ?

Esto no tiene ni pies ni cabeza,óleo sobre tela 140 X 90,2

Repost 0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 14:02

Et pourquoi n'existe-t-il pas de Prix Nobel du Terrorisme ?

100 4008

Repost 0
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 14:01

Pourquoi n'existe-t-il pas de Prix Nobel de Philosophie ?

100 4024

                               "La vie est unique, ne la gâche pas en te bagarrant."

 

Tandis que je lis Alain Fleischer,
tandis que Philip Roth renonce à écrire et publier davantage,
tandis que Coetzee destructure sa création littéraire,
tandis que le marché du livre résiste aux gadgets électroniquex
mieux que les marchés ne veulent nous le faire croire,
tandis que la Gauche francaise ne pense plus,
on est en droit de se demander où va la pensée de ce Monde.

100 4026

                                  "Ne sois pas stupide, ne t'engage pas dans l'armée"

 

Ce n'est pas un charlatan dictateur coréen qui va nous l'enseigner,
ni même le meilleur footballeur de la planète qui joue au Barca,
encore moins les fanatiques de réseaux dits "sociaux".
100 4025

                                     "Maman, maman, je veux rentrer à la maison... "

 

La rapidité des activités humaines associée à l'extension
de la part du virtuel dans nos relations avec autrui,
et à l'endettement par crédits aliénateurs et esclavagisants
font que la pensée, non seulement ne semble plus être importante,
sinon qu'elle freine l'efficacité vitale d'une vie
que l'on nous vend par paquet de dix, en promotion ou à crédit,
il suffit juste de signer en bas à droite !

Pourquoi n'existe-t-il donc pas de prix Nobel de la Guerre ?

Repost 0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 16:32

On ne tire pas sur les ambulances.
Inutile d'affaiblir davantage un Nicolas Sarkozy têtu et maladroit.
Inutile de pleurer sur les banques chypriotes qui se sont largement goinfrées,
des années durant, des largesses économiques mondiales.
Inutile de freiner la longue descente aux enfers d'un ex-ministre du budget
trop longtemps resté trop proches de certains laboratoires.
Inutile de doubler voire tripler le nombre de papes,
cela ne rattrapera pas les millions de mesfaits proférés par les représentants de l'Eglise
durant des siècles et des siècles.
Inutile et vain de vouloir continuer de soutenir l'ampleur d'une armée francaise désuète,
encombrante et coûteuse, si la politique internationale de la France ne hausse pas le ton, la qualité et la manière.
Bref, dans tous ces cas de figure,
je ne retiendrai que l'exellent phrase de Jacques Brel,
dans sa chanson "Ces gens-là" :
"Faut pas jouer les riches quand on n'a pas le sou !"
Salvador Amenabar - naturaleza muerta
Heureusement, une ambulance peut en cacher une autre.
Car, comme me le disait si justement un voisin,
on n'a pas le droit d'importer des formages au lait cru aux USA,
mais des armes, si !
Comme quoi la notion de danger est relative.
Ainsi la France, tout écologique qu'elle soit,
vend des centaines d'0avions dans le monde
(moyen de transport le plus polluant qui soit),
vend des armes partout dans le monde
(moyen de raccourcir la vie d'autrui le plus efficace),
la France vend sa technologie nucléaire partout dans le monde
(propre le nucléaire, très propre).
Mais n'allons pas crier au loup,
faut encore construire une aéroport inutile à Notre Dames des Landes,
faut encore augmenter les revenus des médecins et des laboratoires avec la sécu,
faut encore aider le FN avec Manuel Valls et/ou madame Morano,
faut encore aider la Syrie à s'enfoncer dans l'enfer
et Israël dans le confort au détriment des Palestiniens.
Salvador Amenabar - naturaleza muerta
Heureusement,
il y a le football pour mettre tout le monde d'accord.

Repost 0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 13:13

[RAJOUT d'actualisation en fin d'article]

Une blague sud américaine raconte,
que les Mexicains descendent des Mayas,
que les Péruviens descendent des Incas
et que les Argentins descendent du bateau.

2013 0116

Vivant au Chili depuis presque huit ans,
pays qui partage plus de 3000 kilomètres de frontière avec l'Argentine,
étant allé de nombreuses fois de l'autre côté de la Cordillère,
pour me remplir la panse de cette ecellente viande argentine,
et de ses vins Malbec délicieux,
je confirme qu'il est beaucoup plus facile de voir les racines européennes
dans l'allure des Argentins que les américaines.
Même leur équipe nationale de football pratique un excellent jeu
qui s'apparente davantage à l'Italie qu'à celui du Brésil.

2013 0109

Il n'est donc pas surprenant que le Conclave qui vient de se réunir
ait choisi cet argentin tellement italien...
Et plutôt que de se réjouir de cette supposée ouverture le la rétrograde église catolique du XXIe siecle, il serait plutôt bon de ne pas oublié les mésfaits, lacunes et oubli pratiqués pour les 265 premiers pontifes.

2013 0116

Car le pape Francisco est le premier Jésuite après 265 papes.
Parce que le Pape Francisco est encore trop italien pour être totalement américain ou latino... mais Latino, ca fait tellement plus moiderne, selon les media !
Car le papa Francisco ne nous dira jamais son rôle et son attitude durant la dictature argentine, à présent qu'il est pape, il est parfait !
A lui tout seul, le pape Francisco ne fera pas revenir les millions d'Indigène du continent américain mort pour n'avoir pas compris qu'il fallait se plier sous les ordres des hommes en cuirasse perchés sur des chevaux et changer sa culture et sa morale pour adorer un pauvre type crucifiés par d'autre horribles gens.
Je vous invite d'ailleurs, à la lumière de cette élection papale, à revoir avec un autre oeil le magnifique film "Mission" et de prêter attenttion aux phrases des deux prêtres jésuites du film. Vous comprendrez alors ce qui nous attend en terme de toérance et de débats d'idée.

2013 0109

Pour ma part, personnellement, au sein de l'église catholique, j'aurais un faible pour les Jésuites et les Franciscain, pour cette dévotion à l'humilité pour servir son prochain et pour l'importance du savoir et de l'éducation pour s'élever. Mais hélas, le Vatican, la hi´ñerachie, les luttes de pouvoir, les compromis avec les pouvoirs politiques, civil ou militaires en place n'ont fait que trop de mal, pour ne pas voir l'Eglise catholique comme collaboratrices de trop nombreux et trop atroces mésfaits.
Sans compter aujourd'hui, cette mercantilisation poussée à l'extrème, et ce marketing que l'on a pu voir mis à l'oeuvre durant ce Conclave.

L'Argentine, avec Maradona avait déjà la main de Dieu,
désormais, elle a un pape !

Les media francais multiplie les approximations et les erreurs ou les louanges mal placés ou les erreurs d'évaluations, enfoncés qu'ils sont dans leur compétititvité au sensationalisme... En plus de leur approximation sur le jésuitisme, sur l'Argentine, sur la vie du même Francisco, etc.
Ici donc, les deux meilleurs papier sur le nouveau pape que j'ai trouvé jusqu'ici :

 http://america-latina.blog.lemonde.fr/2013/03/13/le-jesuite-jorge-mario-bergoglio-etait-le-chef-dune-eglise-argentine-contestee/

http://www.rue89.com/2013/03/14/bergogliofrancois-1er-ami-des-pauvres-ou-ami-de-la-dictature-240530

Repost 0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 13:05

On avait appris à reconnaître que le XXe siècle avait vraiment commencé en 1914,
ou même en 1918, quand les historiens marqueront-ils le début du XXIe siècle ?
Les morts de Stéphane Hessel et de Hugo Chavez conjuguées au renoncement du pape Benoît XVI semblent marquer tout au moins, si ce n'est le début du nouveau siècle, la fin du précédent.

Lorenzo Moya - La teraza - 84x104cms
Certes, certains nous rappelerons que l'attentat des Twin Towers le 11 septembre 2001, avait marqué un fort virage dans l'Histoire de l'Humanité.
Ils n'ont pas tort.
Mais la mort d'un Résistant (d'un Juste ?) qui a su prolonger l'envie d'améliorer le Monde jusqu'à sa mort par le génie de la générosité humaine dans la vieille Europe, la mort d'un digne héritier de Simon Bolivar qui faisait le pont entre l'Amérique latine et le Communisme, et la démission du chef de file de l'Eglise catholique mondialisée sont trois événements relativement marquants pour songer que -puisque 2012 ne fut en rien une fin du monde-, 2013 pourrait en être un sacré virage.

Lorenzo Moya - La mujer del capitan - 80x100cms

D'autant que la Chine change de dirigeant,
que Fidel Castro n'est pas immortel,
que la Corée du Nord se rebiffe
et que l'armée francaise redécouvre la guerre !
Donc, que ce siècle commence ! 

Repost 0
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 02:04

Hugo... Victor ?

Non non non 

Hugo Chavez n'est plus.

Hasta la muerte, viva Hugo, hasta siempre !

y que viva la revolucion !!!!

che1.jpg

 

Repost 0