Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Comment ?

  • : Invitation au voyage
  • Invitation au voyage
  • : Blog d'un ancien voyageur installé à Valparaiso depuis 10 ans, au Chili, a voyagé aussi en Cargo. Résultat : textes en tout genre, carnet de voyage, photo, réflexions et même un peu de poésie dans ce monde de brutes.
  • Contact

POURQUOI ?

Ce BLOG,
pour partager
les émotions du voyage,
les envies d'ailleurs,

les besoins d'autre chose.
Vous offrir 
le désir de partir,
de voyager,
de vous sauver.

2016 est une belle année

ce BLOG renaît

ENFIN !!!!

Infotographidée de la semaine

 100 1144

Clic pour en savoir plus !

26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 17:40
Aujourd'hui, Salvador Allende aurait eu 100 ans.
Et si on ne l'avait pas suicidé dans son palais présidentiel,
il serait sans doute mort quand même aujourd'hui.
Du reste, il doit se retourner en permanence dans sa tombe
de voir tant d'abus, d'imbécilité, de bêtises, d'injustice
de la part de la classe politique chilienne depuis la fin de la dictature.
Et s'il ne pleure pas de dépit, alors rit-il devant le spectacle affligeant
d'une Concertacion au pouvoir empêtrée dans une Constitution construite par Pinochet, incapable de faire autre chose que de gérer les affaires courantes, en n'abordant jamais les sujets qui fâchent en interne, pas plus que ceux qui risqueraient de fâcher ceux qui n'ont pas directement en main les manettes du pouvoir politique, mais celles bien plus intéressantes du pouvoir économique; dans un pays où les inégalités sont criantes, et les politiques antisociales.
Alors, les mouvements étudiants se suivent et se ressemblent,
les salariés, eux, subissent une douce exploitation en silence,
les forces arméées continuent de récolter 10 % du c hiffre d'affaire du cuivre,
l'idée de nationaliser l'éducation reste une idée en l'air,
les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus nombreux,
61% des Chiliens ont plusieurs crédit sur le dos,
les compagnies de télécommunication se font des couilles en or,
les organimes de crédits et les banques aussi.
et il ne semble y avoir personne
de la carure d'un Allende pour dire haut et fort "ca suffit !".

Un ami artiste francais, Loro Coiron, me disait "Pour qu'il y ait des changements ou une révolution, il faut qu'une génération entière accepte de se sacrifier".
Un autre ami artiste, Chilien parti vivre 22 ans en Colombie, me disait aussi " Le Chili est un pays qui n'existe pas."
Les statistiques des revenus des Chiliens montrent que les 10% gagnant les revenus les plus élevés gagnent autant ques les 90% restant.
Un autre ami Chilien me dit un jour : " Les Chili est un pays d'esclavagistes".
Aujourd'hui, Salvador Allende aurait eu 100 ans.
Les commémorations sont rares et surtout bien encadrées.
L'accident d'hélicpotère qui coûta la vie au général en chef des carabineros del Chili a occupé beaucoup plus d'espace médiatique que cet anniversaire.
Que reste-t-il d'Allende aujourd'hui au Chili,
à part quelques graffitis et un nom qu'à peine quelques rues occupent ?
Rien.
Il semble ne rien rester.
Ou sinon, ce qu'il reste est faux, transformé par 17 ans de lavages de cerveau et de nettoyage de bibliothèque ou d'archive.
Et ce n'est pas un anniversaire, dans un monde qui souffre aujourd'hui d'anniversairite aiguë qui va changer les choses.
Car en dehors de dire qu'Allende aurait eu 100 ans, il ne se dit rien de politique ou d'idéologique
Repost 0
Published by Bertrand - dans Chili con carnet
commenter cet article
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 16:51

Comment apparaîtra l'Europe si la finale de la compétition actuelle de footbal oppose la Russie à la Turquie ?
Comment apparaîtront les Etats-Unis si Barak Obama est élu comme premier président noir ?
Comment apparaîtra la ville de Valparaiso si l'on continue de construire des tours et de hauts édifices tout autour de la baie?
Qui prendra l'avion si le pétrole continue d'être de plus en plus cher ?
Comment apparaîtra la France dans qautre ans, après la présidence du mari de Carla B. ?
Autant de questions pièges auxquelles je me refuse de répondre.
La perplexité m'habite encore (sans contrepet).

Repost 0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 02:22
Parfois la perplexité devient le sentiment prépondérant.
Comme une poule qui a trouvé un couteau.
Comme un lecteur de Libé devant son journal favori
contenant 7 pages dédiées à Carla Bruni.
Comme un touriste égaré à Valparaiso durant l'hiver gris, froid, pluvieux,
un dimanche soir, quand tout est fermé.
Comme un supporter de football devant l'attitude d'un sélectionneur
aux choix incompréhensibles qui font perdre son équipe.
Comme un chômeur qui voit ses allocations revalorisées moins que l'inflation.
Comme un malade chronique qui lit que le Directeur Général de la Sécu
envisage de moins rembourser son traitement.
Comme un pacifiste qui lit que le Présient syrien est invité
pour le défilé du 14 juillet.
Comme un architecte qui voit s'ériger dans un pays sismique comme le Chili
des tours de 25 étages.
La perplexité a de terrible qu'elle inhibe toute réaction,
de colère, de révolte ou de rire.
Repost 0
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 15:38

Automne
Brume matinale
Cargo lointain
Drôle de ville
Etrangers nostalgiques
Francais chauvins
Gamins braillards
Honteux européens
Infidèles Chiliens
Jeunes voyous
Kilomètre zéro
Liquidation totale
Mer calme
Nuit froide
Opossum nucléraire
Port mythique
Querelle formelle
Regard changeant
Sourire inné
Territoires inconnus
Usurpateur charmant
Voluptueuses volutes
Wagon vide
Xénophobe patriotes
Yourte incongrue
-stop-
Zestes de vie

Repost 0
Published by Bertrand - dans Dimanche de A à Z
commenter cet article
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 14:34

Les parents souhaitent toujours à leurs enfants d'être dans leur vie, plus riches, plus heureux, plus libres, plus forts et de vivrent plus vieux qu'eux-mêmes.
A leurs enfants en premier, parce que déjà, les enfants du voisin, quand tu passes un peu de temps avec eux, tu te rends compte vite qu'ils méritent moins que tes enfants à toi.
Alors, les enfants des sans-papiers, tu penses bien qu'on n'a même pas à s'en soucier (même Carla Bruni pense d'abord à son prochain disque, c'est dire...).
Tu souris, toi qui lis ces mots, mais tu fais quoi, toi,
en ce moment, pour les enfants de sans-papier ?
Si tu ne sais pas, vas voir là : RESF
Poser l'immigration comme un "problème" est déjà en soi une propagande politique fortement imprégnée de discrimination.
En effet, nous pourrions tous considérer les migrations humaines, sources d'échanges, de mixités, de rencontres et d'enrichissements, comme des aspects positifs de l'Humanité toute entière. La France est d'ailleurs le plus bel exemple de la mixité, avec le Brésil.
Exemple : regardons jouer les Turcs durant la coupe d'Europe de Football qui se passe dans les deux pays les plus "louches" de l'Europe (la Suisse, la machine à laver l'argent sale du monde avec dessus un couvercle bien propre de la neutralité et des ONG, et l'Autriche qui, régulièrement aux élections élit des ersatz de nazillons).
Regarder jouer les Turcs permet de voir tout de suite la propagande discriminatoire (pour ne pas dire raciste) de tout ceux qui essayent d'expliquer pourquoi la Turquie ne peut pas ou ne doit pas faire partie de l'Union Européenne (contrairement à la Croatie qu'elle a battue en quart de finale qui fut le premier pays né de la désintégration de la Yougoslavie à entrer dans l'UE, grâce au très grand appui de l'Allemagne, le prochain adversaire de la Turquie... Tiens tiens... L'Allemagne, justement qui a la communauté turque la plus importante du monde, les Turcs représentant la première communauté étrangère en Allemagne).
En effet il suffit de regarder les Turcs jouer sur le terrain, ou le banc des remplacants et le staff technique ou encore (et surtout) les supporter turcs dans les tribunes pour se rendre compte qu'ils passent complètement inapercus (loin des barbus, des foulards, des tapis de prière, des guenilles, des sabres courbes, etc.).
D'ailleurs, j'attends que la Turquie sorte vainqueur de la compétition...
La Coupe d'Europe sera-ce le lot de consolation que Sarkozy envisage d'offrir aux Turcs pour refuser leur entrée dans l'UE ?
"Gegend die Wand" est l'excellent film qui montre un aspect de l'immigration turque en Allemagne. A voir et revoir !
Oui, restons en Allemagne.
Qui garde les petits Allemands quand les grands vont au travail ?
Qui torchent les culs des petits vieux allemands dans le maisons de retraite germaniques ?
Qui ramasse les pòubelles, nettoie les bureaux à pas d'heure et se tape les boulots les moins biens payés ?
Les Turcs, pas les Framcais.
Que se passerait-il si un ministre Allemands osait prononcer les paroles de Brice Hortefeux sur l'immigration ?
A qui pourraient -ils le comparer ?
Comme le chante un groupe de rap courageux, "la chasse à l'homme est ouverte".
Le clip est ici pour écouter les paroles.
Mais si depuis l'élection de Sarkozy j'avais honte d'être francais,
depuis le vote des parlementaires de l'UE, j'ai honte d'être européen.
Ici au Chili depuis un an, ils disent beaucoup de mal des Européens en général et des Espagnols en particulier, qui leur refusent les visas ou les expulsent sans motifs. Vaiement de plus en plus mala onda.
D'ailleurs, le ministre des affaires extérieures a vivement critiqué l'initiative européenne, disant que les "Nations devaient accepter la globalisation et le libre mouvement".
Le Chili qui a une des communautés palestinienne les plus importantes du monde.
Le Chili qui et en train de régulariser 50 000 sans-papiers.
Le Chili qui s'est construit avec les colons, les immigrés, les Etrangers, les Européens depuis 500 ans.
Mais attention, cela n'empêche pas les Chiliens de détester les Péruviens ou les Boliviens ou les Argentins.
Mais, si en représailles à l'initiative raciste et discriminatoire de l'UE, le Chili décide de durcir sa politique migratoire avec les ressortissant européens, je trouverais cela des plus logiques, mème si je devrais en payer, moi-même, les conséquences.
Car, oui, je suis bien un immigré, une expatrié, un Etranger.
Je rêve donc que tous les pays du monde puissent recevoir, accueillir et intégrer les migrants sur leur territopire comme le Chili le fit pour moi.
Et quand je vois jouer l'équipe de France de football, je suis fier d'expliquer aux Chiliens surpris de voir tant de "Noirs" ou de'"Arabes"que c'est ca la France, et pas comme l'Italie ou les Pays-Bas (très-trop "blancs de blancs").
Ce qui est intéresant dans mon expérience personnelle, c'est l'inversion des faits.
L'immigré en Europe est le pauvre sans-papiers qui vient manger le pain de Francais en travaillant au noir et ruiner la Sécu sans vergogne.
Ici, sur mon cerro, nous sommes très nombreux à venir d'ailleurs (Canada, Allemagne, Argentine, Hollande, France), mais nous sommes tous en situation régulière et aux conditions de vie confortables, du fait de nos "richesses" plus importantes que celles des locaux.
Mais dans les deux situations, la même ignorance, génère la même peur et les mêmes idées de jalousies, de rejets, de violence latente ou réelle.
Non pas l'Autre, mis LES autres, trop nombreux, trop différents, sont forcément coupables de mon propre mal-être... Il me faut un bouc émissaire.
Donc, les Porteños sont jaloux et aigris de l'arrivée et de l'installation massive d'Etrangers qui viennent ouvrir tout un tas de négoces, dans les jolies maisons patrimoniales que leurs amis, voisins, cousins ont dû laisser faute de pouvoir payer le coût sans cesse plus élevé de ce genre de bâtisse.
Merci l'Unesco qui a classé la ville et qui a généré une spéculation immobilière dont les porteños snt les premières victimes.
Et les jeunes, des hauts quartiers, ceux qui n'ont rien à perdre, parce que rien à espérer d'un avenir sans porte de sortie, viennent voler, agresser, cambrioler là où se trouve tout ce qui se vole vite et se revend facile.
Je ferais pareil moi-même.
Valparaiso n'en finit pas de mourir sous une pauvreté occultée par une apparente illusion de réussite exhibée par la propagnade politique et touristique et libérale.
Et la France, elle, est en passe de devenir un paradis perdu.
Mais heureusement, il est des gens qui tentent de réveiller les cerveaux de ceux qui restent hypnotisés par le discours populiste et quasi-pervers
du mari de Carla Bruni.
Lisez Olivier Bonnet et surtout son dernier livre "Sarkozy la grande manipulation".
Lisez Sébastien Fontenelle sur son blog.
Regardez ces video exceptionnelles, lundi, mardi.. on attend avec impatience la suite de la semaine.
Moi, je lis Hannah Arendt "Du mensonge à la violence", texte qui a mon âge mais qui est hélas terriblement d'actualité, prémonitoire et que je conseille à ceux qui s'interessent à comprendre non pas pourquoi (inutile perte de temps) mais comment on en arrive à faire la guerre pour rien (comme en Irak aujourd'hui et ailleurs bientôt... bientôt ?).

Conclusion sous forme de deux remarques.
1- La Coupe d'Europe de football regardée en famille devrait permettre aux parents d'expliquer un peu l'histoire de l'UE, la construction de l'Europe malgré les guerres et les politiques discriminatoires. Parce qu'à regarder les équipes et les supporters, on voit vite ceux qui furent colonisateurs ou colonisés, on sait que les joueurs sont le plus souvent issus des couches sociales basses de la population, mais pas les supporters de ce genre d'évènement internationnal.
Alors, pour une fois que le football sert à quelque chose, profitons-en.
2- La première chose à tuer en soi pour comprendre et agir au mieux,  
c'est sa propre peur.
La seule et unique parole de feu Jean-paul II que j'ai appréciée est son :
 "N'ayez pas peur".

Putain Bertrand termine son texte sur une citation du pape ?
Tsss...
Les temps sont pour moi graves et tristement dangereux, parce que je trouve qu'il y a une radicalisation actuelle des politiques et des idées et que la crise du prix du pétrole ou des denrées alimentaires, ne va faire qu'accentuer cette radicalisation.
C'est pour cela que je ne peux pas rester muet ni rester caché dans mon garage.
Clic ou clap de fin ?

Repost 0
Published by Bertrand - dans Sarkolandia
commenter cet article
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 01:24
Le Chili a bien quelques problèmes avec l'immigration, le fort développpement, que connaît depuis quelques années le pays, attire forcément des habitants des pays plus ou moins voisins affamés dans leur pays et qui espèrent ici trouver un travail pour vivre.
La France aussi connait des problèmes avec l'immigration.
Heureusement on a Sarkozy !
Le Chili a bien des problèmes actuellement avec l'éducation de ses jeunes.
Les étudiants sont dans la rue, les professeurs des colegios sont dans la rue,
les Universités sont occupées, les CRS locaux jouent du canon à eau et de la grande lacrymogène.
La France aussi a quelques problèmes avec sa politiques éducative.
Heureusement on a Sarkozy !
Le Chili est un pays démocratique et capitaliste où les banques usent et abusent de leurs droits. Une étude récente montre que 61 % des ménages chiliens sont endettés. Ici, on favorise d'abord ceux qui acceptent de s'endetter... étonnant non ? Et la première raison de s'endetter, c'est pour l'école et le collège des enfants.
La France aussi connait le surendettement des ménages.
Heureusement on a Sarkozy !
Le gouvernement chilien vient de faire voter une loi pour augmenter le salaire minimum de 10 %... Ce salaire passe de 144 000 pesos à 159 000 pesos.
Pour info, il y a trois mois, un mouvement social des fonctionnaires réclamait pour tous un salaire dit "éthique" de 250 000 pesos... (appuyé en cela par l'Eglise).
La France aussi a des problèmes de justice sociale avec le niveau des salaires.
Heureusement on a Sarkozy !
Le Chili signe à tour de bras des contrat de libre échange avec de nombreux pays du monde. Ainsi, il joue avec le feu, car s'il exporte beaucoup, le Chili exporte uniquement des matières premières (comme du cuivre) ou des produits agricoles. Le Chili ne fabrique quasiment rien et importe donc énormément (surtout de Chine). La hausse du prix du pétrole et l'loignement du Chili va rendre les distances et le transport de plus en plus cher, ce qui risque de nuire à la compétitivité des produits chiliens sur le marché internationnal et réduire aussi le tourisme si le prix des billets d'avion continue de flamber.
La France, soi-disant première destination mondiale du tourisme) doit se méfier des accords de libre échange et de l'impact touristique.
Heureusement on a Sarkozy !
Le Chili a élu à sa tête une femme du parti socialiste chilien au sein d'une coalition, appelée Concertacion, utile au sortir de la dictature, mais à présent un énorme handicap pour développer une politique social et humaine et s'attaquant aux vrais problèmes.
La France a élu à sa tête un homme du principal parti de droite qui fait ce qu'il veut.
Le Chili prend souvent modèle sur la France, la France rêve d'une présidence socialiste.
Heureusement on a Sarkozy !
On échange ?
Repost 0
Published by Bertrand - dans Chili con carnet
commenter cet article
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 22:51

Obama cherche quelqu'un pour être son co-listier,
puis, si tout va bien son vice-président.
La FFF pourrait bien chercher un autre sélectionneur
pour remplacer l'amoureux d'Estelle.
(comment un sélectionneur de foot, peut-il autant se foutre de sa résponsabilité d'une cuisante défaite pour aussitôt parler de ses noces lors de la première interview en direct d'après match ?)
Le PS se cherche désepérémtne un leader rassembleur
qui mettrait tout le monde d'accord.
Qui, depuis la mort de Desproges est capable de faire rire
en faisant réfléchir et en n'épargnant personne ?
Pas moi, ni moi...
Tout ca n'est pas pour moi, ni pour moi.

 

Repost 0
Published by Bertrand - dans Autoportrait
commenter cet article
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 15:23

NB :L'article présenté ici est une seconde version,
le texte original ayant été remanié après un relecture et le souhait d'apporter quelques précisions et quelques améliorations.

Hier soir, je suis allé voir la dernière mise en image de HULK.
J'ai des circonstances atténuante que je ne développerai pas ici,
inutile de m'incendier... ou je m'énerve tout vert !

Le seul point majeur de ce film est son érotisme sousj jascent
et son approche psychanalitique incroyablement convaincante.
 Un genre de la Belle et la Bête poussé un peu plus loin que le fit Cocteau.
Inutile de vous faire un dessin.
Chapeau au réalisateur qui a su jongler entre le puritanisme yankee,
la censure et sa propre perversité en son moi intérieur
pour nous montrer sans aucune vulgarité
son héros turgescent et vert qui grossit grossit,
sous les yeux incrédules de sa dulcinée qui, plus attirée qu'intriguée
saura nous montrer combien les femmes sont plus aptes à appréhender le corps
et toutes ses "imperfections" que les hommes (qui ont besoin d'être 22 avec un ballon pour ne pas se taper dessus).
Forcément, quand Hulk s'énerve, devient tout vert, très exité qu'il est qet qu'il enfle, on se demande si son sexe grossit aussi,
surtout lorsque la Belle s'approche et le chevauche
(d'une facon plus qu'explicite)...
D'autant plus que le héros, à son état normal
ne peut pas avoir de relation sexuelle avec elle,
il serait trop exité et se transformerait en monstre (sic !)
Donc, elle le chevauche quand il est un monstre (allo doceur Freud ?)
On a là, une intéressante approche (certes très subtile)
des notions sur la sexualité, l'acceptation de la puberté, les transformations,
les acceptations de soi, les genre masculin/féminin qui se définissent,
mais aussi l'idée de maladies mentales ou troubles sexuels...
On a l'image de l'homme qui ne veut pas faire mal à la femme
et la femme qui le rassure en lui disant que non que non, qu'elle en a envie (sic)
et qu'il n'est pas un monstre.
Si l'on ajoute que la femme en question a une relation très mauvaiseàvec son père qui est lui même responsable de l'état mponstrueux du héros, au delà de ce scenario très antiquité grecque, on a ici, tous les personnages
et les situation pour approcher la psychologie de la sexualité.
On songe à la chanson "Maman je suis amoureuse de ce voleur de chevaux",
on songe aux parents qui disant en voyant un noir rappliquer à la maison "on n'est pas raciste, mais on ne veut pas de ca chez nous"....
Et on regarde ce monstre turgescent se battre pour sa douce,
à moitié débraillé puisque dans un striptease inconscient,
sa turgescence le dessape.
On voit aussi une nette illustration des répercussions de la frustration sexuelle...
On avait déjà eu un héros schyzophrène et dépressif en la personne de Batman,
on a désormais l'icone du héros aux troubles sexuels...
Quand il est frustré, il se fâche tout vert et gonfle et enfle devient turgescent, devient agressif, bourré de testostérone, mais en même temps il est aussi un homme normal qui ne peut pas baiser, qui est amoureux,
et qui doit choisir d'accepter d'être "différent "...
De toute facon, la sexualité des héros est le thème le plus important
dans n'importe quelle histoire, et quand le héros n'en a pas (comme Tintin par exemple), on n'y croit pas une seconde.
Comment baise un superhéros ?
Utilise-t-il ses super-pouvoirs ?
A-t-il des super-orgasmes ?
Vous trouvez que je m'égare ???
Allez voir le film et on en reparle...

Repost 0
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 03:46
L'inattendu et l'imprévu seraient-ils en train de disparaître du monde dans lequel nous vivons ?

C'est en tous les cas ce que semble vouloir nous faire croire (ou nous imposer) à la fois les responsables politiques et les grandes multinationales.
- en planifiant pour nous notre emploi du temps quoditien, hebdomadaire et mensuel par le travail et le divertissement populaire,
- en planifiant pour nous notre plan de vie : mariage, maison, crédit, travail, retraite,
- en nous faisant croire que si l'on fait le choix d'un emploi fixe, d'un crédit long, d'un bon fonds de pension (etc.), tout ira pour le mieux et les soucis s'envoleront.
- en nous faisant croire qu'en installant des caméras partout, des flics à chaque coin de rue, des filtres sur Internet et des prisons partout bien remplies, le crime, la délinquance, les viols, inceste et autres atrocités disparaîtront,
- en nous martelant que si ca va mal, c'est la faute de l'autre, du différent, du marginal, de celui qui ne joue pas le jeu et vient chez nous profiter de notre paradis à nous au lieu de rester sagement chez lui sous les bombes ou la famine qui (soit dit en passant, il doit bien mériter une peu),
...
Bref, si on a peur, c'est qu'on a raison d'avoir peur, il y a bien plein de raisons.
Mais il ne faut plus avoir peur, puisque des gens ont pensé à la fois à amplifier nos peurs, pour mieux les résoudre ensuite.
Croire, obéir et s'enchaîner dans le travail et le crédit à vie en laissant les autres décider de tout ce qui est embêtant de décider... Voilà le Paradis que l'on nous promet à nous tous, soit-disant les nantis.
C'est vrai en France, c'est vrai au Chili.
Résultat, il y a des manifestations et des grèves dans l'Education en France ET au Chili, alors que d'un côté l'Education est largement payante et de l'autre largement gratuite...
L'Education est l'enjeu majeur de toutes les sociétés, sa gestion, sa qualité, son ampleur et son niveau faconne un pays, l'enrichit ou le laisse dans la misère.
Qu'ont fait les dictateurs chiliens en 1973 ? Ils ont multiplié les petites universités en brisant les grandes et en les privatisant, tout en prenant soin de détruire beaucoup, beaucoup, beaucoup de livres. (rappelons-nous qu'après mai 68, on installa des casernes de gendarmes à proximités de toutes les facs).
Le savoir allié à la réflexion est le pire ennemi des dictatures.
Mais aujourd'hui, il semble bien qu'ils sont aussi devenues les ennemis déclarés des démocraties livrées au capitalisme économique tout puissant.
Ne réfléchissez plus et achetez en confiance ce que l'on vous vend, épargnez-vous la triste et pénible réflexion en vous consacrant aux loisirs que l'on prend tant de mal à vous concevoir, rien que pour vous.
Le plus bel exemple de ce que je raconte ici aura lieu prochainement, dans le plus vieux pays du monde, la Chine, durant les jeux Olympiques.
Nous regarderons tous, émerveillés, de superbes images pleines de couleurs, de joies et de peines, de suspense intenable, de compétitiones haletantes, des images remplies de publicités en un immense matraquage abrutissant, au nom de la paix dans le monde pour la beauté du sport,
et dans le pays qui exécute le plus de personnes par an par peine de mort,
dans un pays qui interdit aux gens d'avoir plus d'un enfant,
dans un pays qui fait payer la balle qui exécute les condamnés à mort par la famille,
dans un pays qui censure Internet, qui emprisonne les journalistes et les opposants politiques,
dans un pays qui ne tolère pas d'autre parti que celui au pouvoir,
dans un pays qui n'est pas démocratique,
dans un pays qui déplace des millions de gens pour construire des barrages,
un pays qui interdit aux paysans victimes de famines de rejoindre les villes pour travailler,
...
Vive le sport.
Le Baron de Coubertin avait dit que l'important est de participer...
Je pense que l'important est de collaborer.
Y aura-t-il de l'imprévu ou de l'inattendu à Pékin pour les JO ?
Personne ne le souhaite.
Personne ?

Rajout exemplaire : je lis ce matin "Inondations meutrières en Chine" et je me dis... tsss tsss... ON ne peut pas imputer l'idée de meurtre ou de crime à un phénomène "naturel"...
D'autant que l'on sait pertinemment aujourd'hui que les inondations sont plus ou moins créées par l'Homme, soit par le réchauffement climatique dont il est au moins pour une partie responsable, soit parce que la déforestation, les barrages et autres constructions détruisant le paysage provoquent le plus souvent lors des fortes précipitations, des ruissellements provoquant des inondations en plaine. CQFD.
Alors, dire "inondations meurtrières" c'est disculper les vrais coupables...
Repost 0
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 14:27
Le Che enfin célébré en héros dans son pays, l'Argentine ?
Carla Bruni qui irrite le gouvernement de Bogota avec les paroles d'une chanson ?
Les athlètes sommés de fermer leur gueule durant les jeux olympiques de Pékin ?
Un non-WASP possible président des USA ?
Vu du Chili...
Comment dire...
D'ici, on ne peut qu'être spectateur et potentiellement victime des décisions et événements qui se passent ailleurs, plus loin...
Ici, on se concentre sur la prochaine partie de football comptant pour les qualifications de la prochaine Coupe du monde de 2010, contre la Bolivie.
Ici, on parle beaucoup des alliances, mésalliances et petites trahisons pour les prochaines élections municipales.
Ici, on parle beaucoup du volcan Chaiten qui n'en finit pas de fumer et qui compromet définitivement toute réinstallation de la population à proximité.
Ici on parle beaucoup des problèmes d'énergie depuis que l'Arnetine a fermé son robinet de gaz, que le réchauffement climatique fait fondre les glaciers et baisser le niveau des lacs de retenue des barrages.
Ici on parle beaucoup de l'inflation galopante, des étudiants qui tentent d'améliorer le système d'Education en manifestant... mais qui, à mon sens, se trompent de cible en tapant sur le gouvernement, quand les étudiants devraient taper sur les Universitéd qui sont payantes et les banques qui les étranglent avec du crédit.
Car en soi, on peut penser que les études payantes pourraient fonctionner, à condition que les banques n'en abusent pas et que les Universités jouent aussi le jeu... Or, il est clair que l'étudiant est une vache à lait qui sert aux banques et aux Universités à clairement s'enrichir...
A l'entrée du Ministère de l'Education, ce slogan :
"L'éducation, notre trésor !"... on mesure l'ironie innocente et cruelle.
Et c'est pourtant ce système éducationnel que Sarkozy et sa bande de faux-jetons essaie de mettre en place ?
La plus grande richesse de la France, dans le monde moderne de ce XXIe siècle naissant est bel et bien son savoir et sa connaissance, de la bradons pas et de la gaspillons pas.
Au contraire continuons d'investir en eux.
Savoir et connaissance sont les derniers remparts contre un abrutissement général orchestré par les media et les entreprises mondiales pour nous vendre tout et n'importe quoi au nom d'une pseudo liberté et d'un bonheur furtif et mensonger.
Le bonheur n'est pas dans le 4x4 équipé de playstation et DVD à l'arrière pour les enfants et d'un GPS à l'avant pour le crétin qui ne sait pas lire une carte.
Non !
Le bonheur est dans le pré,
cours-y vite cours-y vite
Le bonheur est dans le pré,
cours-y vite,
il va filer !

Repost 0
Published by Bertrand - dans Chili con carnet
commenter cet article