Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Comment ?

  • : Invitation au voyage
  • Invitation au voyage
  • : Blog d'un ancien voyageur installé à Valparaiso depuis 10 ans, au Chili, a voyagé aussi en Cargo. Résultat : textes en tout genre, carnet de voyage, photo, réflexions et même un peu de poésie dans ce monde de brutes.
  • Contact

POURQUOI ?

Ce BLOG,
pour partager
les émotions du voyage,
les envies d'ailleurs,

les besoins d'autre chose.
Vous offrir 
le désir de partir,
de voyager,
de vous sauver.

2016 est une belle année

ce BLOG renaît

ENFIN !!!!

Infotographidée de la semaine

 100 1144

Clic pour en savoir plus !

14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 21:40

Ce blog somnolait, l'horreur le tirera de son sommeil.

Les noms et les lieux qui s'égrainaient cette nuit-là,
m'étaient tellement familiers, tellement chargés de souvenirs,
que je souffre désormais qu'on aie pu assassiner mes souvenir,
ma nostalgie, mes compatriotes, mes anciens voisins.

Je vis depuis dix ans dans un pays (le Chili) 
où la sismicité est telle, que la culture des habitants
a intégré la catastrophe naturelle comme une fatalité acceptable.
Mais quand j'etais parisien, l'insouciance m'habitait:
Je regarde les reportages sur le carnage et je ne vois pas de fatalité,
sinon la bêtise et la cruauté humaine à l'état pur.

Il faudra faire attention à nos propre réactions.
Ne surtout pas chercher à comprendre,
l'incompréhension doit être assimilée
comme partie de la réponse globale à apporter.

Se souvenir des Anglais durant les bombardements allemands
de la Seconde Guerre mondiale et suivre leur exemple.

Chercher à tuer la racine du mal
et ne pas perdre de temps à couper les têtes de l'Hydre.

C'est la guerre, seulement et surtout la guerre.

La guerre comme nous-autres Européens avons voulu annihiler
en 70 de construction européenne,
en oubliant peut-être que le monde est plus vaste que l'Europe.

C'est le moment de pleurer et de souvenir.

 

 

 

 

Paris sera toujours Paris.

Paris sera toujours Paris.

Repost 0
Published by Bertrand
commenter cet article
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 16:00

ARTICLE EN CONSTRUCTION...

A SUIVRE...

 

Voici plusieurs moyens de sauver la France de sa torpeur dépressive qui la conduit petit à petit vers la tragédie la plus grave depuis sa dernière déconfiture contre l'Allemagne (1940).

 

 

Ceci est aussi une solution possible

Ceci est aussi une solution possible

Pour sauver un pays, il n'est forcément nécessaire de faire une guerre, comme le croyaient nos ancêtres barbares, nos ancêtres les révolutionnaires, nos ancêtres despotiques -les empereurs roi et autres princes charmants- ni mêmes certains républicains et pseudo démocrates.

La paix est davantage source de bonheur et de développement positif d'un pays, encore fautñil vouloir le reconnêitre, en cette époque où chacun voit midi à sa porte le nez sur Facebook, où chacun voit le danger partout surtout le nez dans la télé, où chacun voit sa déprime enfler surtout le nez sur le compte en banque.

Il fut un temps où Panem y circenses était LA solution pour manipuler un population dans un bonheur factice mais tangible. Avec la mise à sac des valeurs fondatrices du sport au nom de la libre entreprise et du capitalisme cruel qui a permis de poursuive la culture de la traite des esclaves en lui donnant le nom de "transfert sportif", à l'heure où le rythme des célébrations patriotiques et nationales se calques sur les compétitions sportives, il est peut-être bon de revoir nos préjugés et songer à quelques sources d'espoir pour réveiller la France :

- une victoire des Bleus lors de la prochaines coupe du monde de rugby

- une victoire francaise en tennis dans un tournoi du grand chelem

- une victoire des BleuEs en football dans la compétition actuelle

- Paris sélectionnée commme prochaine ville olympique

Bien sûr, il serait quand même important que les Francais commencent par arrêter de se plaindre, car râler, ronchonner, pester, marmonner, pleurnicher, critiquer à tout va, pinailler, sont autant d'actions contreproductives qui fatiguent, font perdre du temps et de l'énergie et n'apportent rien, sinon de contagier son voisin.

Agir, se bouger le cul, voir ce qu'il y a (encore) de beau et désirable en France, prendre un viagra si nécessaire !!!

L'amour de la France ca s'entretient tous les jours, avec des fleurs, des sourires, des caressses, des mots gentils... et du sexe ! Et je le redis : prendre un viagra si nécessaire !!!

Et le débat d'idée, il est où ?

Changer (améliorer) la Constitution, reconstruire la gauche, donner le droit de vote aux Etrangers, supprimer la TVA, autoriser la production et la vente artisanale de produits fait maison à travers des lieux de marché ouverts, autoriser et légaliser le bricolage amateur rémunéré, défiscaliser l'autoentreprise unipersonnelle, interdire les OGM et inciter à l'agriculture locale diversifiée, manger les produits de saison, offrir du temps aux gens, etc.

 

ARTICLE EN CONSTRUCTION...

A SUIVRE...

Repost 0
Published by Bertrand
commenter cet article
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 20:54

Je n'ai jamais trouvé aucune bonne raison de me marier.

Ceci est une peinure murale de Valparaiso.

Ceci est une peinure murale de Valparaiso.

J'ai finalement trouvé que c'était une excellente raison de me marier.

Réalisé sans trucage.

Réalisé sans trucage.

Ce mercredi 3 juin,

à 9 heures du mât' et en tout petit comité,

avec seulement nos témoins et les trois enfants de Nancy,

nous nous sommes mariés civilement

au Registro civil de Valparaiso.

Et l'on entendit Mendelssohn
Repost 0
Published by Bertrand
commenter cet article
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 23:57

Celui qui n'a pas le temps est un menteur.

Celui qui ne lit pas est un imposteur.

La lecture est un voyage, un passage obligé, un apprentissage, une fin en soi.

Lire devrait être ce qu'il n ous reste à faire quand on est pressé.

Le temps de la lecture

Je viens coup sur coup de lire trois excellents livres :

"Pas pleurer" de Lydie Salvayre
"La solitude sonore du torero" de Jose Bergamin
"Le cas Eduard Einstein" de Laurent Seksik.
Je recommande chaleureusement la lecture des ces trois ouvrages.
Voilà !
La beauté n'a pas de prix,
pas plus que la lecture n'est de temps perdu.
 
Le temps de la lecture
Repost 0
Published by Bertrand
commenter cet article
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 16:55

Faut-il se réjouir que la France vende des avions Rafales à des pays "amis", 
comme le sont l'Egypte, l'Inde et le Quatar ?

 

 

Motifs de réjouissance ?

Faut-il se réjouir de voir Marine tuer le père, sans trop savoir ce qu'elle ferait de la mère(patrie) ?

Motifs de réjouissance ?

Faut-il se réjouir de la victoire de Cameron qui ouvre les portes à l'eurosceptisme britanique, comme on ouvrirait la boîte de Pandore ?

Motifs de réjouissance ?

Faut-il se réjouir de voir un patron chinois offir un week-end sur la côte d'azur à 6400 de ses employés ?

Motifs de réjouissance ?

Faut-il se réjouir que Paris veuille (une nouvelle fois) accueillir (une nouvelle fois) les Jeux Olympiques ?

Motifs de réjouissance ?

Quelqu'un, de ce côté-ci du monde virtuel, a-t-il un motif de réjouissance un petit peu plus comode ?

Repost 0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 23:57

Je suis né à Bordeaux, mais n'y ai jamais vêcu.

J'ai grandi principalement à Mont-de-Marsan, mais personne ne sait où cela se trouve.

Selon les dires de mes parents (faut-il croire ses parents?),
j'ai passé quelques temps à Saintes, à Uchacq, à Orthez, à Sainte-Foy-la-Grande
(on dirait le parcours du jeu "la chasse au trésor").

J'ai passé trois ans d'études à Pau, capitale du Béarn.

J'ai ensuite passé quatre ans à Toulouse. La ville rose !

Puis dix ans à Paris, là, de suite, les gens situe beaucoup mieux.

Et puis le Chili, et plus exactement Valparaiso.

Il ya dix ans, je créait ce Blog avant de m'envoler pour la première fois pour le Chili.

Dix ans, c'est beaucoup ?

 

Où habite-t-on ?

Francais encore ? Certes 35 ans de vie ca laise des traces...
Toujours francais certes,
mais chaque jour qui passe, davantage citoyen du monde.

Avec désormais un pied à Valparaiso et un pied à Santiago la capitale
(120 kilomètres entre les deux), se repose de nouveau le OÙ ?...
Mais qu'importe.

La beauté est partout nécessaire pour vivre bien.

Le OÙ importe peu, le comment prime.

 

Où habite-t-on ?
Repost 0
Published by Bertrand
commenter cet article
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 16:42

Il fallait bien que cela arrive, la montée à la capitale !

Pour la quatrième fois de ma courte vie...

"Quatre dirait ma mère, tu exagères un pue non ?"

Ben, la première fois c'était pour ma première année d'étudiant,
de mon trou du cul des Landes (alias Mont-de-Marsan) jusqu'à Pau capitale du Béarn
!

La seconde fois, quand j'ai poursuivi mes études depuis Pau jusqu'à la capitale du cassoulet : Toulouse, ma ville rose !

La troisième fois, c'esta quand après 4 ans à voir dit "jamais je n'irai à Paris",
je suis monté à la capitale, putaing con
!

Alors voilà, de Valparaiso, ville provinciale,
je viens d'ouvrir une succursale à Santiago du Chili.

 

Entrée de l'Espacio BUGA

Entrée de l'Espacio BUGA

C'est pas de l'expansion capitaliste,
c'est juste une branche supérieure de l'utopie.

C'est aussi un preuve supplémentaire d'un certain enracinement.

Sculpture de l'artiste chilien Rodrigo Villalobos

Sculpture de l'artiste chilien Rodrigo Villalobos

Mais quand on manipule les absisses et les ordonnées de la beauté du monde,
les bons esprits et les petits génis abritent et protègent les utopies.

 

Peinture de l'artiste chilien Gonzalo Ilabaca

Peinture de l'artiste chilien Gonzalo Ilabaca

Et je lis l'étonnant Goncourt de Lydie Salvayre "Pas pleurer",

que je recommande aux hispanophones, hispanophiles et hispanophobes.

Repost 0
Published by Bertrand
commenter cet article
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 16:22

Les riches sont toujours plus riches et les pauvres toujours plus nombreux.

Les yachts s'accumulent dans les club et les clandestins se noient par centaines.

On ne peut plus péter sur Internet sans que la NSA (et beaucoup d'autres) se bouchent le nez.

Et ce boucher le nez serait bien nécessaire en France aussi à cause des bruits de bottes sur "le bruit et les odeurs" (dixit Jacques).

Donc, au Chili aussi la vie continue.

Donc à Valparaiso, l'Utopie se poursuit... jusqu'à Santiago.

 

Salle d'exposición de l'Espacio BUGA à Santiago

Salle d'exposición de l'Espacio BUGA à Santiago

Ma vie chilenne s'articule donc encore et toujours autour de 4 axes :
amour, art, utopie et décadence.

 

 

(autre) Salle d'exposición de l'Espacio BUGA à Santiago

(autre) Salle d'exposición de l'Espacio BUGA à Santiago

Et ce blog reprend un nouveau souffle.

Comme le commentait Laurent ici-même, entre Géo et Le canard Enchaîné,
ce blog a fait le plein de poil à gratter.

Gare à tes fesses !

"Ascensor volador", peinture de l'artiste chilien Lobsang Durney

"Ascensor volador", peinture de l'artiste chilien Lobsang Durney

Repost 0
Published by Bertrand
commenter cet article
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 13:46

Putain 10 ans, ce Blog a 10 ans...

Ce qui signifie que j'ai décidé d'aller voir ailleurs y'a 10 ans !

Faut-il que je ranime de blog pour cela ?

Les avions qui tombent, les guerres de religions, l'impérialisme nordaméricain, le Chili qui grimpe et la France qui chute, les Le Pen, le Quatar, Valparaiso, le voyage, les voyages, le vin, les vins, l'argent roi et Apple qui nous prend pour des poires, le foot roi et les livres qui nous sauvent, la femme, les femmes, le vie quoi !

Dix années de blog, à l'échelle d'Internet, c'est un siècle.

Le dinosaure vous salue bien !

PS : si vous voulez que ce blog reprenne un troisième souffle pour ses dix ans, dites-le en commentaire.

Repost 0
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 21:24

A voir tous ces gens (intelligents) tenir en permanence dans un de leurs mains un appareil moderne ("smartphone", ils disent), je pense qu'il va falloir que l'être humain accélère son évolution et plutôt que de perdre le petit orteil ou les dents de sagesse, il serait temps qu'une troisième main lui pousse...

 

 

Sculpture de l'artiste chilien Raul Pizarro

Sculpture de l'artiste chilien Raul Pizarro

Sinon, il va falloir songer à greffer des mains à tous ces dépendants qui ne savent plus comment serrer une main ou porter un fardeau avec les deux.

 

 

Repost 0
Published by Bertrand - dans Bertrand Président
commenter cet article