Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comment ?

  • : Invitation au voyage
  • Invitation au voyage
  • : Blog d'un ancien voyageur installé à Valparaiso depuis 10 ans, au Chili, a voyagé aussi en Cargo. Résultat : textes en tout genre, carnet de voyage, photo, réflexions et même un peu de poésie dans ce monde de brutes.
  • Contact

POURQUOI ?

Ce BLOG,
pour partager
les émotions du voyage,
les envies d'ailleurs,

les besoins d'autre chose.
Vous offrir 
le désir de partir,
de voyager,
de vous sauver.

2016 est une belle année

ce BLOG renaît

ENFIN !!!!

Infotographidée de la semaine

 100 1144

Clic pour en savoir plus !

4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 17:42

Boire ou courir, il faudra choisir !
Voilà le type de pensée qui m'est venu à l'esprit
après avoir parcouru le supplément magazine
du journal l'Equipe numero 22426
avec Michael Phelps en couverture.
Toujours adepte de l'idée du Mens sana in corpere sanum,
je considère que s'aérer les méninges, marcher longtemps,
s'oxygéner le cerveau, prendre l'escalier en négligeant l'ascenseur,
oublier la voiture pour faire 500 mètres et se bouger en général
sont les meilleur moyen de vivre un peu plus sainement nos vies
tellement négligeantes d'un point de vue diététique, ergonomique et physique.
Mais, me direz-vous, quel rapport avec l'Equipe magazine ?
Et pourquoi "boire ou courir" ?
Bien sûr, on pourrait entendre boire comme s'hydrater
(1 à 2 litres d'eau par jours s'il vous plaît !),
surtout pendant et après l'effort.
Mais là, bien évidemment, je faisais allusion au "Boire un coup",
se rincer le gosier, s'en mettre un derrière la cravatte,
contribuer aux taxes alcool, etc.


 

 

Apprendre sur les murs à lire entre les lignes.

Apprendre sur les murs à lire entre les lignes.

Alors, dans le magazine de l'Equipe,
il y a bien sûr une longue interview de Michael Phelps,
ce champion de natation qui a consommé de tout,
avant pendant et après être devenu chanmpion...
Il raconte tout...
Et forcément on se met à rêver d'être champion,
puisque même champion riche et célèbre,
on peut boir et fumer tout ce qu'on veut...
et continuer d'être champion...
Certes il se repand un poil... mais pas trop non plus.
Alors une page de l'interview qui en compte 16,
c'est une pleine publicité pour un whysky.
Quelques pages avant on peut lire un gros titre qui dit :
"Jusqu'à ce jour, personne n'aurait dit qu'il avait un problème d'alcool"
Un hasard.
Plus loin danas le magazine,
il y a un interview de Yohann Diniz,
champion de marche,
il y évoque sa passion pour le Champagne,
et pas n'importe lequel, celui qui le soutien, un ami.
Puis la page suivante, c'est une pleine page de pblicité pour un autre chaampagne,
d'une belle marque au fameux. Un hasard.
Ailleurs dans le magazine, un reportage intitul
é "Select Champagne",
et qui titre "Formule 1, ca s'arrose",
les première lignes valent leur pesant de bubulles :
"Pour célébrer la victoire, l'ouverture d'une bouteille e champagne est devenue une tradition dans l'univers des coureses de F1. Ca "splashe" et ca se raconte"

On en a l'eau à la bouche, sur deux pages.
Et on tourne la page pour découvrir une autre pleine page de publicité sur une autre whysky, celui qui se promène.
Un hasard.

 

 

Que distillera-t-on demain pour satisfaire le consommateur ?

Que distillera-t-on demain pour satisfaire le consommateur ?

Alors, comme trois hasard valent mieux qu'un ou deux,
je me suis demandé s'il y avait d'autres pleines pages de publicité
dans ce magazine, et combien pour l'alcool.
J'ai compté 27 pleines pages de pu sur les104 que compte le journal.
Un quart de pub, il faut bien vivre Madame Michu !
Sur les 27, 16 de diverses choses (auto, cosmétique, hightech...)
et 11 de prduit alcoolisés qui se répartissent en
8 pour le whysky, 2 pour la bières et un champagne.
(le Champagne faisant aussi le coup du reportage de la Formule 1
et la promo du coureur de fonds).
Ca fait beaucoup, vous ne trouvez pas ?
10% de pages de pub sur l'alccol dans un magazine sur le sport ?,
plus les reportage et interview qui vantent les bienfaits
ou tente de montrer les mesfaits...

L'entrée des sportifs !

L'entrée des sportifs !

Certes l'Equipe est un journal privé d'information sportive,
en aucun cas un support de prévention contre les cancers liés à l'alcool,
et du coup, à travers le profil des publicités présentes,
on a la triste sensation que le lecteur est un beauf mâle moyen
qui boit son whysky quotidien (le magazine sort le week-end),
qu'il aime la bière pendant les match, et le champagne pour la victoire.
Alors, grâce à Evin, le sport n'est plus sponsorisé par le tabac ou les alcools,
mais les fabricants ont toujours des ressources, les medias !
Je ne critique pas, je constate.
Mais je sais aussi que l'alcool est insidieusement présents autour du sport,
par les sponsors déguisés, par les cocktails, célébrations et autres évennements médiatiques,
et aussi, tristement par lalcoolisme qui atteint nombre d'anciens sportifs de haut niveau à la recherche de sensations disparues ou de sortie du tunnel après les exploits depuis longtemps révolus.

Alors, boire ou courir ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand
commenter cet article

commentaires